Impedimenta

Le 21 août 2010, dans le cadre de l’ Estiv’art, au Musée d’art contemporain des Laurentides, j’ai ouvert un wagon d’enregistrement de bagages lourds, encombrants et indésirables. L’activité se déroulait dans le train de banlieue Montréal-St-Jérôme. Je demandais aux visiteurs de partager ce qu'ils portent, transportent, qui encombre leur marche. Mon wagon a recueilli symboliquement ces impedimenta, c’est-à-dire les bagages « qui entravent le déplacement et l’activité». Quatre vingt-dix visiteurs ont enregistré des impedimenta sur des étiquettes, que j’ai ensuite mises « en suspens », suspendues pour alléger le poids et réduire symboliquement la charge. Le but du projet était de donner un texte, écrit par les visiteurs, de ce qui pèse et d’amener à la parole ce qui n’est pas parlé.

 

Suzanne Lafrance

© 2020 Suzanne Lafrance. Tous droits réservés.